Conseils d’un photographe aux futurs mariés - Antoine Monié
Cet article révèle mes conseils aux mariés en qualité de photographe de mariage afin de préparer au mieux votre évènement.
Article, conseil, mariage, photographe
16856
single,single-post,postid-16856,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-7.3,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.2,vc_responsive

Conseils d’un photographe aux futurs mariés

antoine monie

19 nov Conseils d’un photographe aux futurs mariés

Faites une recherche sur Internet en combinant les termes mariage, photographie et conseils et vous tomberez en grande majorité sur :

  • Des tas d’articles anxiogènes pour vous aider dans le choix de votre photographe
  • Quelques articles pour vous aider à négocier un tarif au rabais, ainsi que les contre-articles de photographes justifiant leurs prix
  • Des conseils plus ou moins éclairés, et essentiellement techniques, de photographes aux photographes
  • Des liens commerciaux envoyant vers des sites de photographes de mariage

1. DONNEZ-VOUS DU TEMPS

Je me retrouve parfois propulsé dans des mariages où tout n’est que panique, course et précipitation. Cette situation arrive lorsque les mariés prévoient trop de choses : trop de photos de groupe, trop d’animations, trop de lieux, trop de temps fort… La journée est alors minutée, tout le monde court, se presse, s’égosille et les mariés ne pensent qu’à cocher une par une les étapes de leur mariage. Stop. Se marier n’est pas un show, ni une journée de ministre. Prenez votre temps. Prévoyez large. Donnez-vous le temps de vivre chaque moment clé de cette journée, de vous immerger dedans. Cela se ressentira sur les photos où vous paraîtrez profiter de l’instant.

2. DONNEZ-VOUS DE L’ESPACE

Que ce soit dans la pièce où vous enfilerez votre robe ou dans l’allée menant à l’autel, donnez-vous de l’espace. Une pièce spacieuse, bien rangée et claire vous sera utile pour vous habiller sereinement. Limitez également le nombre de personnes vous aidant à vous préparer, ce sera d’autant moins stressant et d’autant plus facile pour votre photographe de faire de beaux clichés. Deux ou trois personnes suffisent pour vous aider à faire votre noeud de cravate ou boutonner votre robe. Ces personnes doivent évidemment être prêtes elles-mêmes pour se dédier à vous. Lorsque vous remontez l’allée en direction de l’épicentre de votre union, souvent au bras de votre parent, marchez lentement, regardez vos invités, pas vos pieds. Espacez les couples qui remontent l’allée, cela laissera le temps au photographe de s’organiser pour obtenir des clichés réussis et authentiques de ce moment court, mais très solennel.

Vous vous mariez dans un grand domaine qui offre de l’espace pour votre cocktail ? Demandez à votre traiteur d’espacer les buffets et animations. Le but est de disperser habilement vos invités car rien de plus difficile pour un photographe que de tirer des portraits dans une foule compacte et entassée autour du seul et unique buffet. La règle d’or : Les petits fours et le champagne agrègent les gens.

3. SOLENNITÉ

A mon sens, trop de mariages sont dépourvus de solennité, au sens noble du terme. La montée de la mariée vers l’autel équivaut trop souvent à se frayer un chemin dans une foule de bras tenant des smartphones, des appareils photos voire, pire, des tablettes. Si ça ne tenait qu’à moi, ce moment ne devrait pas être photographié par les invités mais uniquement par le photographe. D’abord parce que tous ces bras tendus gênent considérablement le photographe. Ensuite parce que personne ne vous regarde mais s’applique à vous photographier. Ce moment, si court mais si symbolique, perd alors toute son importance.

4. SOYEZ MAÎTRES DE VOTRE MARIAGE

Dans la grande majorité des mariages que je couvre, les mariés perdent, à un moment ou l’autre, le contrôle de leur mariage. En général au moment des photos de groupe, où tout le monde se croit tout permis et y va de son « hey encore une avec Tatie Claude mais sans Oncle René » ou encore « Allez maintenant la famille Tartenpion seulement mais sans les pièces rapportées ! ». Résultat, vous passez 20 minutes de plus à faire le piquet en attendant que tout le monde veuille bien venir poser. C’est à vous de définir quels groupes vous voulez photographier, et une fois que c’est fait, vous passez à autre chose. Et rappelez-vous d’une chose, une personne se déplace beaucoup moins vite un verre de champagne à la main que lorsqu’il a la promesse d’en avoir un.

Soyez maîtres de votre mariage

5. JUSTEMENT, LES PHOTOS DE GROUPE…

La question des photos de groupe est un vrai sujet. C’est un exercice qui peut s’avérer extrêmement chronophage et stressant… pour vous ! Je conseille toujours aux mariés de faire une liste des groupes à photographier (maximum 5 ou 6) et de mandater leurs témoins ou frères et soeurs pour réunir les membres de chaque groupe en temps et en heure. C’est une opération qui doit être menée d’une main de fer de manière à y passer le moins de temps possible. Vous tirerez avantage de la situation si le cocktail n’est pas encore ouvert. En effet, les invités se prêteront davantage au jeu des photos de groupes si vous leur faites comprendre que le cocktail n’ouvrira qu’après. Enfin, mieux vaut procéder aux photos des plus grands groupes en premier pour terminer par les plus petits. Notamment si vous prévoyez une photo de l’ensemble des convives, qui vous donne l’avantage d’avoir tout le monde réuni au même endroit pour enchaîner sur les photos de plus petits groupes à suivre. Dernier conseil, pour les photos de grands groupes, au delà de 20 personnes, assurez-vous que votre photographe puisse prendre de la hauteur ou qu’il soit créatif…

6. CHOISISSEZ LE LIEU ET LE MOMENT POUR VOS PHOTOS DE COUPLE

C’est un choix très personnel que vous devez faire consciencieusement. Ce lieu doit avoir du sens pour vous, ou du moins pour l’un de vous deux, et votre photographe saura en tirer parti. Bien sûr, si cela est possible, il est préférable qu’il fasse une reconnaissance des lieux afin de vous soumettre quelques idées en amont. Si vous souhaitez avoir davantage de temps avec vos invités, prévoyez la séance photo de couple le jour-même mais avant les cérémonies. Par exemple, en matinée lorsque les conditions de lumière sont favorables. L’autre avantage est que votre coiffure, maquillage et robe seront impeccables. Alternativement, vous pouvez prévoir une séance couple quelques jours après le mariage, mais cela engendre des frais supplémentaires non négligeables. Si vous souhaitez passer peu de temps à deux devant l’objectif, prévoir la séance couple entre la dernière cérémonie et l’ouverture du cocktail est souvent une bonne option. L’avantage est que ce moment vous donne le temps de souffler un peu, de vous retrouver à deux avant de replonger dans le bain de foule et la cascade de remerciements.

7. N’OUBLIEZ PAS LA LUMIÈRE

Tout bon photographe de mariage saura à quelle heure se lève et se couche le soleil le jour de votre mariage. Mais les mariés n’y pensent pas toujours, et cela peut poser problème dans votre programme lorsque vous vous mariez tard en saison, à l’approche de l’hiver par exemple. Choisissez des pièces lumineuses pour vos photos en intérieur, notamment lors de vos préparatifs.

8. OUBLIEZ LE PHOTOGRAPHE

Pour un reportage photo « sur le vif », sachez oublier la présence du photographe sans pour autant l’ignorer. Il saura se manifester s’il veut obtenir de vous une pose, une attitude ou un sourire. Inutile de passer votre temps à chercher l’objectif du regard, concentrez-vous sur ce que vous avez à faire.

9. VOUS ÊTES TOUS DES MODÈLES

« Nous ne sommes pas à l’aise devant l’objectif » ou « Nous ne sommes pas photogéniques » sont des phrases que j’entends
souvent lorsque j’évoque les photos de couple. C’est le travail du photographe de vous mettre à l’aise et de vous détendre pour cette séance photo. Alors faites votre belle sans exagérer le trait, regardez franchement l’objectif lorsque cela est demandé, supprimez de votre visage tout air interrogateur, détendez votre visage, discutez avec votre photographe, discutez avec votre époux(se) pour oublier momentanément que le photographe est là. Une alternative est de demander à votre photographe une séance d’engagement qui est en réalité une séance photo du couple réalisée en amont du mariage. Ce premier contact avec votre photographe vous permettra de ne pas le redouter le jour J.

10. COMMUNIQUEZ AVEC VOTRE PHOTOGRAPHE

S’il me semble important de se donner du temps pour vivre chaque moment de cette journée, ne perdez pas de vue que la définition d’un planning précis pour le jour J n’est pas du zèle. Vous avez tout en tête, dans les moindre des détails, mais avez-vous bien informé votre photographe ? Ce serait dommage qu’il rate le lâcher de colombes ou le sabrage du Mathusalem de champagne.

3 Comments
  • Erik Lindegren
    Posted at 21:24h, 26 janvier Répondre

    Great job Antoine!

  • Antoine Monie
    Posted at 17:00h, 07 février Répondre

    Thanks Erik !

  • Rashaad A Gregg
    Posted at 22:06h, 21 mars Répondre

    I wanted to thank you for this wonderful read!! I absolutely loved every little bit of
    it. I have got you bookmarked to look at new things you

Post A Reply to Rashaad A Gregg Cancel Reply